Public Sale is open!

Whitepaper

MODERN FINANCE CHAIN

MFX TOKEN
WHITEPAPER

Version 1.02

DISCLAIMER

Disclaimer: This white paper does not constitute an offer or solicitation to sell securities or shares and is for informational purposes only. The MFX token is considered a utility tool built within blockchain technology. The MF Chain token (MFX) offering does not represent a stock or sale of securities; the MF Chain token does not grant equity or voting rights; the MF Chain token does not grant ownership rights directly or indirectly to the MF Chain company, it’s physical, virtual or intellectual properties; the MF Chain token does not grant a debt security and is not an instrument of debt; the MF Chain token does not pay a distribution, disbursement or interest payment to token holders. If any future offers become available they will be made through confidential and appropriate channels and follow all necessary legal requirements. In compliance with recent SEC announcements, MF Chain will not market to or accept contributions from any US citizen or resident.

Notice to citizens and residents of the United States of America: This website and the offering memorandum has not been filed with the Securities and Exchange Commission (SEC) as part of a registration statement. Accordingly, this website and the offering memorandum and any other document or material in connection with the offer or sale, or invitation for subscription or purchase of the MFX tokens may not be circulated or distributed, nor may the MFX tokens be offered or sold, or be made the subject of an invitation for subscription or purchase, whether directly or indirectly, to persons in the United States of America (USA). The information contained in this website and the offering memorandum will not constitute an offer to sell or an invitation, advertisement or solicitation of an offer to buy any MFX tokens within the USA.

No Advice: No information in this Whitepaper should be considered to be business, legal, financial or tax advice regarding MF Chain, the MFX tokens and the MF Chain Initial Token Sale (each as referred to in the Whitepaper). You should consult your own legal, financial, tax or other professional adviser regarding MF Chain, the MFX tokens, and the MF Chain Initial Token Sale (each as referred to in the Whitepaper). You should be aware that you may be required to bear the financial risk of any purchase of MFX tokens for an indefinite period of time.

Risks and uncertainties: Prospective purchasers of MFX tokens (as referred to in this Whitepaper) should carefully consider and evaluate all risks and uncertainties associated with MF Chain, the MFX tokens and the MF Chain Initial Token Sale (each as referred to in the Whitepaper), all information set out in this Whitepaper and the T&Cs prior to any purchase of MFX tokens. If any of such risks and uncertainties develops into actual events, the business, financial condition, results of operations and prospects of MF Chain could be materially and adversely affected. In such cases, you may lose all or part of the value of the MFX tokens.

Additional Terms: Please read our token sale complete terms and conditions.

RÉSUMÉ

Le futur de la crypto-monnaie est en construction avec Modern Finance Chain (MF Chain). En s’associant avec les processeurs et les commerçants, MF Chain proposera aux commerçants des transactions sans frais tout en offrant des récompenses innovantes aux consommateurs et aux commerçants. MF Chain est spécialement conçu pour créer de la valeur pour toutes les parties impliquées dans les transactions marchandes. Nous souhaitons construire une économie numérique où les consommateurs auront la possibilité d’acheter des produits et services via n’importe quelle crypto-monnaie ; tout cela à l’aide d’une nouvelle plateforme collaborative sur laquelle des développeurs d’applications trouveront un environnement compatible avec de nombreux langages et une bibliothèque de contrats intelligents disponibles pour tout déploiement.

Notre feuille de route comprend le développement et le déploiement de MF Mainnet, notre blockchain publique indépendante qui utilise un modèle de consensus BFT / POS et un protocole unique d’incitation pour les nœuds maitres (masternode). De plus, le MF Mainnet permettra le développement de blockchains privés au niveau de l’entreprise, des transactions d’échange se basant sur la technologie atomic swap cross-chain, l’intégration multi-blockchain et un système de vérification d’identité numérique . Nous sommes sûrs que l’avenir de la technologie blockchain n’est pas irrévocablement lié à un token (token) natif, et MF Mainnet est construit comme un système monétaire agnostique qui fonctionne avec ou sans une économie « tokenizé ». Cependant, MF Mainnet offre également la possibilité d’effectuer des transactions avec une variété de crypto-monnaies (comme par exemple BTC, LTC, NEO, ETH, etc.), libérant ainsi les ICO des limitations qu’ils rencontrent tout au long du processus de leur lancement initial.

MF Chain construit l’avenir de la blockchain en s’appuyant sur notre solution de paiement et notre programme de récompenses grand public. Notre objectif ultime est d’étendre l’utilité de crypto-monnaie au point d’ubiquité. Nous voulons aider la crypto-monnaie à dépasser le simple fait d’être un outil d’investissement, de négociation ou de spéculation. Les consommateurs, les commerçants et les entreprises, grandes et petites, pourront désormais tirer parti de la commodité et de la sécurité qu’offrent la crypto-monnaie et la technologie blockchain.

MARCHÉ ACTUEL DES SYSTÈMES DE PAIEMENT DES COMMERCANTS

Les paiements mobiles devrait dépasser 1 billion de dollars d’ici 2019 au niveau mondial. Cette projection s’appuie sur le fait que de plus en plus de consommateurs préfèrent utiliser les systèmes de paiement numériques et aussi sur l’augmentation de l’utilisation des appareils mobiles pour payer les biens et les services. 1 Il existe plusieurs facteurs clés sur le marché des systèmes de paiement des commerçants et des consommateurs, chacun sera brièvement discuté ci-dessous.

Le commerce électronique mondial est en hausse

Les ventes mondiales de l’e-commerce n’ont cessées d’augmenter. En 2017, les ventes de commerce en ligne ont dépassé les 2,2 billions de dollars, et ce nombre devrait doubler pour atteindre 4,5 billions de dollars d’ici 2021. 2 En terme de part de marché, l’e- commerce représentait environ 10% des ventes au détail mondiales en 2017 et devrait voir sa croissance augmenter de 5,4% au cours des trois prochaines années. 3 Ainsi, le commerce en ligne continue sa légère progression au niveau des ventes au détail mondiales totales.

Ventes mondiales de l’e-commerce (en milliards de dollars)

Source: Statista, 2018

Amazon et Alibaba sont actuellement les plus grands acteurs du commerce en ligne au monde, avec un trafic direct dépassant les 2 milliards de visites par mois pour Amazon contre 216 millions pour Alibaba. Surtout, Amazon est classé 19ème dans le trafic mondial tandis que Alibaba ne cesse de grimper et est maintenant classé comme le 253ème site le plus visite dans le monde. 5 Selon un rapport de PwC publié en 2017, 56% des 24 000 acheteurs interrogés, de différents pays, ont choisi Amazon.com comme leur e-commerçant. 6 De plus, bien que le commerce en ligne mondial comprend aussi bien les clients utilisant leur ordinateur de bureau que leur téléphone mobile, ce dernier devient la principale méthode utilisée pour les achats en ligne. 7, 8

Incitations commerciales pour le consommateur

Malgré la domination des géants du commerce en ligne sur le marché du e-commerce, la plupart des consommateurs préfèrent toujours faire leurs achats en magasin. 9 Il y a cependant des réserves à la préférence de faire ses courses en magasin. Lors d’une enquête menée par American Express en 2017, 79% des consommateurs, qui ont indiqué qu’ils étaient plus susceptibles d’effectuer un achat en magasin, ont également déclaré qu’ils envisageraient d’acheter en ligne si la livraison était offerte 10.

De plus, 73% de ces mêmes personnes sondées ont fait un achat en ligne au cours des 12 derniers mois, et 75% feraient leurs achats en ligne s’ils bénéficiaient de remises. 11 Des récompenses exclusives pousseraient 50% des sondés à faire un achat en ligne plutôt qu’en magasin. En résumé, il existe des incitations qui sont plus susceptibles de pousser les consommateurs de l’expérience traditionnelle des magasins physiques à celle des achats en ligne.

Mais il y a aussi un autre facteur qui va influencer toutes les ventes au détail (en ligne et en personne) : la disponibilité et la variété des méthodes de paiement rapides et sécurisées, notamment les cartes de crédit, les cartes de débit et les méthodes de paiement numériques telles que PayPal et Apple Pay. Elles deviennent essentielles pour garantir au client une expérience réussie de bout en bout.

Cartes de crédit, cartes de débit et méthodes de paiement numériques

Selon un rapport de Capgemini, le total des transactions non monétaires mondiales a atteint 522 milliards de dollars en 2017, et ce chiffre devrait atteindre 725 milliards de dollars au cours des deux prochaines années. 12 Les marchés émergents d’Asie stimuleront la plus grande partie de la croissance des transactions autres qu’en espèces ; mais d’autres régions, comme l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Amérique latine et la CEMEA (Europe centrale et orientale, Moyen-Orient, Afrique) contribueront entre 4% et 10% au taux de croissance annuel moyen (TCAM) jusqu’en 2020 . 13 Les paiements mobiles vont continuer à augmenter à un TCAM d’environ 22%, soutenue par la multiplication des dispositifs mobiles et des applications de paiement mobile. 14

Ainsi, l’argent liquide perd sa place de moyen de paiement préféré des consommateurs et un sondage, mené par TSYS, confirme ce passage du consommateur de l’argent en espèce aux cartes de crédit et de débit: 40% des sondés ont déclaré que la carte de crédit était leur moyen de paiement principal, avec 35% d’entre eux déclarant utiliser leurs cartes de débit pour leurs achats. 15 L’utilisation de l’argent liquide quant à elle n’a été que de 11% mais a légèrement augmenté par rapport au chiffre de 2014 (9%). 16

Modes de paiement préférés des consommateurs de 2013 à 2016

Source: Étude TSYS 2016 sur les paiements des consommateurs américains

Un autre détail important est à considérer : les cartes de débit sont principalement utilisées pour les «transactions de tous les jours» comme l’achat de nourriture et le paiement des factures. 17Alors que les cartes de crédit sont plus souvent utilisées par les consommateurs pour des achats plus importants qui « représentent plus généralement les dépenses discrétionnaires » : voyages, diners au restaurant et achat en ligne. 18 Cependant, étant donné que d’autres systèmes de paiement numériques, comme par exemple PayPal et Apple Pay, exigent que les utilisateurs disposent d’une carte bancaire ou que son compte bancaire soit lié à leur système, l’utilisation des cartes de crédit et de débit pour les achats spécifiques devient plus opaque.

PayPal et Apple Pay

Le système de paiement numérique de PayPal est l’un des plus connus et compte actuellement 227 millions de comptes d’utilisateurs enregistrés dans le monde entier. 19 En décembre 2017, 37% des détaillants nord-américains acceptaient PayPal comme mode de paiement pour les biens et services, et 34% d’entre eux prévoyaient d’adopter PayPal dans un délai d’un à trois ans. 20

Apple Pay lui aussi s’impose rapidement sur le marché des transactions, 37% des détaillants déclarent accepter Apple Pay pour les achats des consommateurs, et 40% supplémentaires sont susceptibles de l’intégrer dans leur système de paiement au cours des trois prochaines années. 21Mais, en ce qui concerne l’attrait des consommateurs, Apple Pay n’est pas aussi populaire auprès des consommateurs. En effet, dans un rapport publié en 2017 par Market Force, 67% des 6 500 clients bancaires interrogés ont choisi PayPal comme étant leur premier choix pour effectuer des paiements numériques. Apple Pay n’a été choisi que par 39% des sondés, soit une baisse de 5% par rapport à 2016. 22

Modes de paiement numérique préférés des consommateurs 2016-2017

Source: Étude TSYS 2016 sur les paiements des consommateurs américains

Le nombre de modes de paiement alternatifs ayant augmenté, les moyens traditionnels de paiement en ligne, comme les cartes de crédit, sont en baisse, car ces derniers se battent avec une concurrence qui offre une meilleure convivialité, plus de sécurité et des coûts plus bas. 23 Comme le rapporte Koley, même si le duopole virtuel de Visa et MasterCard connaît encore des taux de croissance élevés (9,5% et 9,6% respectivement) et demeure la méthode privilégiée pour les transactions au terminal de point de vente (hors ligne), des entreprises comme JCB et UnionPay les surperforment de loin (croissance de 20,7% et 44,8%, respectivement). 24

Cela montre des signes d’un changement de comportement du consommateur, dans lequel des alternatives viables aux cartes de crédit existent et d’un changement progressif dans le marché des paiements. 25 Comme mentionné précédemment, PayPal, qui était à l’origine destiné à faciliter les transactions sur eBay, est aujourd’hui l’un des principaux acteurs du paiement en ligne. 26 De plus, de nouvelles entreprises dont le secteur d’activité n’a rien a voir avec la banque, comme Google et Apple, proposent des solutions qui ont déjà acquis un niveau d’acceptation grandissant par les utilisateurs et de diffusion dans la société et les entreprises. 27

Résumé de l'analyse de marché

Il est donc clair que les paiements numériques sont de plus en plus utilisés par les utilisateurs et acceptés par les commerçants. Pourtant, les cartes de crédit et les cartes de débit continuent d’être les principales méthodes de paiement pour les achats en ligne et numériques. Ce qui est sûr, avec une technologie qui continue d’évoluer et avec les dispositifs portables, les systèmes de paiement sans contact, les systèmes de paiement basés sur les blockchains et la crypto-monnaie qui commencent à pénétrer le marché, c’est que des changements importants sont imminents dans la façon dont les transactions entre commerçant et consommateur s’effectuent. Il existe cependant de nombreux défis auxquels sont confrontés les systèmes de paiement actuels et l’utilisation de la crypto-monnaie comme méthode de paiement entre pairs. Le principal challenge est le coût des transactions et la sécurité.

DÉFIS DU SYSTÈME DE PAIEMENT TRADITIONNEL

Frais de transaction et de traitement élevés

Les récompenses et les remises constituent une puissante incitation pour les consommateurs. En effet, selon TSYS, une majorité d’utilisateurs de cartes de crédit (59%) était plus susceptible de choisir une carte de crédit en fonction du type de récompenses offertes pour l’utilisation de la carte. 28 De plus, les cartes offrant du cashback (remboursement d’un pourcentage de la transaction) et des remises avec des commerçants spécifiques étaient classées parmi les meilleures cartes de crédit en terme d’« utilité ». 29 Une tendance claire se dégage dans laquelle les consommateurs se concentrent en priorité sur le coût.

Cependant, les commerçants sont également des consommateurs intermédiaires dans le flux de traitement des paiements. Les frais de traitement de carte de crédit varient en fonction de l’étape dans le flux de transactions, à savoir, passerelle de paiement, processeur de paiement, émetteur de la carte de crédit, et la banque émettrice; mais la fourchette moyenne se situe entre 1,5% et 3,5% par transaction. 30 Ce pourcentage n’inclut pas les frais de passerelle de paiement ou de traitement de carte de crédit, qui peuvent également varier et qui sont déterminés par l’accord contractuel entre le commerçant et le fournisseur du système de paiement. 31

Deux options se présentent au commerçant: répercuter ce coût sur le consommateur ou absorber la perte. Avec la demande croissante pour des méthodes de paiement plus rapides, plus efficaces et plus sûres, suivre le rythme de ces  innovations technologiques et de leurs coûts est un fardeau pour les petites et moyennes entreprises (PME). Une situation qui se complique d’avantage quand on inclut le fait de devoir réduire le risque de rejets de débit par les consommateurs et de la probabilité de fraude provenant à la fois des consommateurs et des pirates informatiques.

Rétro facturations et fraude

Les rétro facturations ou rejets de débit se produisent lorsqu’un consommateur conteste une transaction par l’intermédiaire de l’établissement émettrice de sa carte de crédit, de sa banque ou de son fournisseur de paiement numérique. Chaque fournisseur de paiement a ses propres règles pour l’approbation d’une rétro facturation. Bien que cela contribue à réduire les cas de fraude de la part des commerçants, les rejets de débit peuvent également servir pour effectuer des achats frauduleux, et les commerçants doivent absorber le coût de la marchandise et/ou du service ainsi que les frais de transaction liés au processeur de paiement, les banques et l’établissement émettrice de la carte.

En 2016, la perte de revenus associée à la rétro facturation était estimée à 6,7 milliards de dollars avec 71% de cette perte liée à la « fraude amicale». 32 Le plus souvent, la fraude amicale est un terme utilisé pour les consommateurs qui achètent des biens ou des services en ligne et parviennent à annuler ces transactions auprès de leur établissement émettrice de leur carte ou de leur banque, et reçoivent ainsi un remboursement pour leur achat. L’e-commerce est particulièrement vulnérable à la fraude amicale car les transactions, où la carte n’est pas présente (CNP), sont difficiles à vérifier. 33

Si nous ajoutons à cela la hausse continue des violations de données, qui entraînent des vols d’identité et des prises de contrôles de comptes financiers, il est clair que le système de transactions de paiement actuel comporte d’énormes failles qui coûtent beaucoup de temps et d’argent aux commerçants et aux consommateurs. C’est pourquoi les banques, les commerçants et les consommateurs se tournent vers la crypto-monnaie, et sa technologie blockchain sous-jacente hautement sécurisée, comme une solution potentielle.

LE MARCHÉ DE LA CRYPTO-MONNAIE

Le phénomène qui entoure la crypto-monnaie a fourni au monde un exemple d’utilisation surprenant pour la technologie blockchain. En effet, la capitalisation boursière totale de toutes les crypto-monnaies actives aujourd’hui dépasse le PIB de plus de 100 pays. 34, 35 Alors que les gouvernements s’interrogent sur le qui, quoi, où, quand, pourquoi et comment réglementer les nombreux aspects du marché de la crypto-monnaie, comme les bourses d’échange et les IOC (« Initial Coin Offering »), d’autres secteurs comme les services bancaires et financiers veulent en profiter pour simplifier les transactions inter et intra bancaires. Cependant, en dépit de la popularité de la crypto-monnaie auprès des investisseurs et des spéculateurs, il y a encore des challenges à relever afin qu’elle soit acceptée plus largement en tant que méthode de paiement pour les biens et les services.

Le principal problème que pose l’intégration de la crypto-monnaie comme un moyen de paiement entre commerçants et consommateurs est la volatilité. Bien que les arguments, selon lesquels la monnaie fiduciaire ne serait qu’une forme centralisée de monnaie numérique qui n’est stable que grâce à l’intervention des pouvoirs publics, semblent fondés, la longue domination de la monnaie fiduciaire s’explique principalement par la stabilité de la valorisation. Même si cette volatilité peut être perçue comme un facteur positif pour les tradeurs et les spéculateurs dans une certaine mesure, de fortes hausses ou baisses de la valorisation ont un effet dissuasif pour les transactions entre commerçants et consommateurs. Un exemple récent avec Stripe qui a récemment annoncé qu’elle renonçait aux paiements par Bitcoin parce que «les fluctuations des prix du Bitcoin font que le montant n’est plus le même au moment où la transaction est confirmée. » 36

Les frais de transaction des crypto-monnaies et le temps de traitement des transactions soulèvent d’autres inquiétudes. Les frais de transaction Bitcoin, en particulier, ont reçu le plus grand nombre de plaintes puisque les amateurs de crypto-monnaie ont vu une hausse drastique (moyenne de 34 $ en décembre 2017) puis une baisse (moins de 1 $) en l’espace de deux mois. 37

Le temps de confirmation de la transaction est aussi une autre fonction encore peu fiable que le Bitcoin,38 et d’autres systèmes de paiement basés sur la blockchain, essayent toujours d’améliorer à ce jour. Pour revenir à l’abandon de Bitcoin par Stripe, “les délais de confirmation des transactions ont sensiblement augmenté; ce qui a entrainé une augmentation du taux des transactions rejetés ». En conséquence, pour qu’une crypto-monnaie soit une méthode de paiement viable pour les biens et les services, le système doit avoir une valorisation plus stable et être aussi rapide, sinon plus rapide, que les systèmes de paiement centralisés traditionnels. Comme décrit dans les sections précédentes, les consommateurs sont de plus en plus disposés à utiliser d’autres modes de paiement s’ils ont des garanties que le système utilisé est sécurisé et fiable avec des frais de transaction peu élevés, des primes incitatives et une valorisation constante de la monnaie utilisée. Avec tout cela en tête, MF Chain a créé une solution qui répond à ces besoins.

LA MODERN FINANCE CHAIN

La Modern Finance Chain permet aux consommateurs d’acheter des biens et des services auprès des commerçants tout en créant un écosystème de paiement en crypto-monnaie rentable qui récompense à la fois le consommateur et le commerçant. Nous sommes en train de créer un système de paiement en crypto-monnaie durable qui offre constamment de la valeur ajoutée pour les commerçants et les consommateurs, contrant ainsi les problèmes de système de paiement associés aux protocoles traditionnels de transaction de paiement commerçant-consommateur.

Système de récompense du consommateur

En plus de leur fournir la possibilité de pouvoir dépenser leur crypto-monnaie chez leurs commerçants préférés, les consommateurs sont aussi récompensés de plusieurs manières. L’option de paiement en crypto-monnaie comprend une surcharge pour couvrir les frais de change du commerçant. Cependant, lors du paiement avec des tokens MFX, celle-ci est annulée. Cette surcharge est fixée par le commerçant entre 0,5 et 3%. Et elle est payée au commerçant par l’intermédiaire des tokens MFX. Lorsqu’un consommateur paye avec ses tokens MFX un commerçant via les solutions de traitement de la chaîne MF, le consommateur recevra automatiquement 1% de remise sur son portefeuille numérique. Les paiements de ces remises sont effectués une fois par mois.

Système de récompense du commerçant

Les commerçants reçoivent en récompense 1% de leur volume total en crypto-monnaie sous la forme de tokens MFX. Les tokens MFX sont évalués à 1 $ par token ou en fonction de leur taux de change actuel, en prenant le plus avantageux des deux au moment du règlement. Chaque mois les déclarations des commerçants sont évaluées à partir du relevé de transactions du mois précédent. L’évaluation de ces relevés se termine le dernier jour de chaque mois. Les paiements liés au système de récompenses sont réglés le 7ème jour de chaque mois.

Pour donner un exemple, un commerçant au détail a effectué des transactions de paiement en crypto-monnaie d’un montant d’un million de dollars via les solutions de paiement MF Chain du 1er janvier au 31 janvier. Le 7 février, le commerçant reçoit 5 000 tokens MFX directement dans son portefeuille numérique. Ces tokens peuvent être considérés comme un actif de l’entreprise ou échangés contre des dollars sur le marché.

Des paramètres contrôlés par les commerçants leur permettent soit de garder la crypto-monnaie qu’ils ont reçue en paiement, soit de l’échanger immédiatement contre un règlement en devises fiat qui est disponible sur leur compte bancaire le jour suivant. Les commerçants ont un contrôle total sur leurs fonds sans risque de rejets de débit ou de réserves.

  • Aucun rejet de débit
  • Aucune commission d’interchange
  • Pas de frais d’évaluation
  • Pas de frais de passerelle de paiement
  • Liquidité instantanée quasi immediate
  • Le programme de récompenses paie le commerçant
  • Transactions inter pays facilitées
  • Nouvelles opportunités – les commerçants considérés à haut risque peuvent désormais accepter les paiements numériques sans frais ni réserves élevées

Utilisation par le consommateur

  • Les clients demandent à payer en crypto-monnaie
  • Le caissier entre le total de l’achat dans l’appareil mobile MF Chain et montre au consommateur un code QR à l’écran.
  • Le consommateur scanne le code avec n’importe quelle application de portefeuille de crypto-monnaie existante sur son téléphone/appareil mobile.
  • La transaction est confirmée en quelques secondes.

Avantages pour le processeur de paiement

  • Augmentation de sa marge : il collecte 100+ points de base.
  • Augmentation de sa clientèle: il offre une proposition de valeur unique à leur entreprise avec l’acceptation la crypto-monnaie
  • Nouveaux verticales : les commerçants considérés à haut risque ou les commerçants qui ne peuvent pas accepter les cartes de crédit peuvent désormais accepter les paiements numériques
  • Augmentation du volume de transactions par commerçant

INFORMATION SUR LA MF Chain ICO

Informations générales

La Modern Finance Chain (MF Chain) prévoit de lever entre 2 500 et 33 000 tokens ETH au cours de l’avant-ICO et de l’ICO. Toutes les transactions ICO sont transférées grâce à un contrat intelligent. Seuls les participants listés sur la liste blanche auront la possibilité de participer à l’ICO. Toutes les contributions envoyées à partir d’adresses ne figurant pas sur la liste blanche seront rejetées par le contrat intelligent de l’ICO.

MF Chain n’aura accès qu’à 50% des fonds collectés au cours du premier semestre 2018. Ces fonds seront utilisés pour le développement, les opérations et le marketing. Les fonds non dépensés seront débloqués en deux étapes. La première étape se déroulera après la sortie complète de la plate-forme de traitement des commerçants. La deuxième étape aura lieu après la sortie complète de MF Mainnet.

Whitelist et KYC

Pour participer à l’ICO de la MF Chain, les utilisateurs intéressés par la plateforme devront être validés et ajoutés à la liste blanche. MF Chain prévoit d’organiser deux campagnes d’ajout à la liste blanche distincte permettant aux utilisateurs qui auraient entendu tardivement parler de la MF Chain à participer. Tous les participants intéressés peuvent postuler lors de toute étape de la liste blanche (exemple: le participant qui souhaite contribuer lors de l’ICO peut s’inscrire lors de la première étape de la liste blanche, ceci est encouragé).

Selon le niveau d’intérêt, la deuxième phase d’ajout sur la liste blanche peut se terminer plus tôt. Tous les membres seront traités selon les exigences KYC de la MF Chain. MF Chain s’est associée à Identity Mind et examinera toutes les informations à partir des listes de gel des avoirs de l’OFAC, le PEP, le PSFI, l’UE. Selon le niveau de contribution, une pièce d’identité officielle peut être exigée. MF Chain respecte toutes les restrictions et limitations locales; par conséquent, les résidents de certains pays ne seront pas en mesure d’y participer.

Dates ICO et Whitelist

Offre privée du 5 avril au 5 mai
Prévente: du 6 mai au 25 mai
ICO: du mai au 25 juin

Caps ICO

  • Soft Cap: 2 500 ETH (avec un contrat intelligent ayant une fonction de remboursement si cap non obtenue)
  • Hard Cap: 33 000 ETH

ICO Cap Table

Le nombre total de tokens MFX est limité à 521 000 000. 1 Ethereum = 8 500 tokens MFX.

  • Prix token ICO: 1 Ethereum = 8 500 tokens MFX
    • 33 000 Ethereum Total Hard Cap ICO
    • Contribution minimale – 0,1 Ethereum
    • Contribution maximale – 200 Ethereum
  • Prix prévente: 1 Ethereum = 10,150 tokens MFX
    • Hard cap de 5000 ETH
    • Contribution minimale – 5 Ethereum
    • Contribution maximale – 200 Ethereum

Bonus Schedule

10 ETH: 10% de Bonus
25 ETH: 15% de Bonus
100 ETH: 20% de Bonus

Tokens invendus

Tous les tokens non vendus pendant l’ICO seront détruits.

CORE TEAM

MF Chain’s international team is comprised of PhD’s, Mathematicians and Expert Level Blockchain Developers, harnessing a wealth of brilliant minds dedicated to the common vision of MF Chain and its goal of mass market cryptocurrency adoption. With a shared passion for the future of blockchain, these experts have partnered together to build a complete and robust digital economy.

Combined with an Expert Advisory board, MF Chain will apply the core teams experience and technical capabilities to make MF Chain the leading Payment Processing Solution and become the utility token of choice for consumers and merchants. New underfunded and resource limited aspiring projects will benefit directly by partnering with MF Chain. From a complete pre-built smart contract library, multi-currency ICO Platform to access to tens of thousands or merchants for instant integration in commerce; the future of MF Chain and upstarts results in growth and adoption of cryptocurrency.

MF Chain will update and release the MF Mainnet White Paper to carry out its purpose. While these updates are expected to make continued improvements to MF Chain’s ecosystem and technology stack, the founding intent and coin issuance policy shall be maintained.

REFERENCES

1 Marous, J. (2017). Top 10 Trends Impacting the Future of Payments. The Financial Brand. Available at:
https://thefinancialbrand.com/68528/top-payment-trends-banking-p2p-digital/

Statista. (2018). Retail e-commerce sales worldwide from 2014 to 2021 (in billion U.S. dollars). Available at: https://www.statista.com/statistics/379046/worldwide-retail-e-commerce-sales/

Statista. (2018). E-commerce share of total global retail sales from 2015 to 2021. Available at:
https://www.statista.com/statistics/534123/e-commerce-share-of-retail-sales-worldwide/

Similarweb.com. (2018)/ Amazon.com vs. Alibaba.com. Available at:
https://www.similarweb.com/website/amazon.com?competitors=alibaba.com

Ibid.

PwC. (2017). Around the world with Total Retail 2017. Available at: https://www.pwc.com/gx/en/industries/retail-consumer/total-retail.html

Molla, R. (2017). For the first time, more people will do their holiday shopping on mobile than on desktop. Recode. Available at:
https://www.recode.net/2017/11/2/16582034/holiday-shopping-mobile-desktop-online-revenue-retail

Statista. (2018). Distribution of retail website visits and orders worldwide as of 3rd quarter 2017, by device. Available at: https://www.statista.com/statistics/568684/e-commerce-website-visit-and-orders-by-device/

PwC. (2017). Total Retail 2017: 10 retailer investments for an uncertain future. Available at:
https://www.pwc.com/gx/en/industries/assets/total-retail-2017.pdf

10 American Express. (2017). 2017 Digital Payments Survey. Available at:
https://network.americanexpress.com/globalnetwork/dam/jcr:18e7d093-2ec6-47f5-baf4-17dcd4fafaba/MobileHCE_2017_DigitalPaymentsSurvey_Infographic.pdf

11 Ibid.

12 Capgemini. (2017). World Payments Report 2017. Available at:
https://www.worldpaymentsreport.com/reports/noncash

13 Capgemini. (2017). World Payments Report 2017. Available at: https://www.worldpaymentsreport.com/download

14 Ibid.

15 TSYS. (2016). 2016 U.S. Consumer Payments Study. Available at: https://www.tsys.com/Assets/TSYS/downloads/rs_2016-us-consumer-payment-study.pdf

16 Ibid.

17 Ibid.

18 Ibid.

19 Statista. (2018). Digital payment methods that North American retailers accept or plan to accept as of December 2017. Available at: https://www.statista.com/statistics/384921/digital-payment-methods-retail-america/

20 Statista. (2018). Digital payment methods that North American retailers accept or plan to accept as of December 2017. Available at: https://www.statista.com/statistics/384921/digital-payment-methods-retail-america/

21 Ibid.

22  Cision PRWeb. (2017). New Market Force Banking Study: Capital One Is Consumers’ Favorite, But Satisfaction and Loyalty Is Down Industry-Wide. Available at:
http://www.prweb.com/releases/2017/10/prweb14843318.htm

23  Janssen, M., Mäntymäki, M., Hidders, J., Klievink, B., Lamersdorf, W., van Loenen, B., Zuiderwijk, A. (Eds.). (2015). Open and Big Data Management and Innovation. 14th IFIP WG 6.11 Conference on e-Business, e-Services, and e-Society, I3E 2015, Delft, The Netherlands, October 13-15, 2015, Proceedings.

24 Ibid.

25 Ibid.

26 Ibid.

27 Ibid.

28 TSYS. (2016). 2016 U.S. Consumer Payments Study. Available at: https://www.tsys.com/Assets/TSYS/downloads/rs_2016-us-consumer-payment-study.pdf

29 Ibid.

30 Value Penguin. (2017). Credit Card Processing Fees and Costs. Available at: https://www.valuepenguin.com/what-credit-card-processing-fees-costs

31 Ebrahimi, A. (2017). The Complete Guide to Credit Card Processing Rates & Fees. Available at:
https://www.merchantmaverick.com/the-complete-guide-to-credit-card-processing-rates-and-fees/

32 Shukairy, A. (2017). E-commerce Fraud and Chargebacks – Statistics and Trends. Available at:
https://www.invespcro.com/blog/e-commerce-fraud-and-chargebacks-infographic/

33 Juniper Research. (2016). Online Payment White Paper: 2016-2020. Available at: http://www.experian.com/assets/decision-analytics/white-papers/juniper-research-online-payment-fraud-wp-2016.pdf

34 Coin Market Cap. (2018). Cryptocurrency Market Capitalizations. Available at: https://coinmarketcap.com/coins/

35 Statistics Times. (2017). List of Countries by Projected GDP: 2017. Available at: http://statisticstimes.com/economy/countries-by-projected-gdp.php

36 Schleifer, T. (2018). Stripe is giving up on Bitcoin as a payment method. Recode. Available at:
https://www.recode.net/2018/1/23/16924518/stripe-bitcoin-payments-reversal

37 Lee, T.B. (2018). Bitcoin’s transaction fee crisis is over – for now. Ars Technica. Available at:https://arstechnica.com/tech-policy/2018/02/bitcoins-transaction-fee-crisis-is-over-for-now/

38 Blockchain.info. (2018). Average Confirmation Time. Available at:
https://blockchain.info/charts/avg-confirmation-time?daysAverageString=7&timespan=2years

39 Karlo, T. (2008). Ending Bitcoin Support. Stripe Blog. Available at:
https://stripe.com/blog/ending-bitcoin-support